War Dogs : Test Blu-Ray

3473885

David Packouz (Miles Teller) gagne sa vie en pratiquant des massages. Il essaie d'améliorer sa condition en tentant de vendre des draps de qualité aux maisons de retraite, jusqu'au jour où il retrouve lors d'un entrerrement, son ami d'enfance Efraim Diveroli (Jonah Hill), qui est dans le commerce des armes.

Pendant la guerre d'Irak, David Packouz et Efraim Diveroli sont deux copains âgés d'une vingtaine d'années vivant à Miami. Efraim profite d'un dispositif du gouvernement fédéral totalement méconnu permettant à de petites entreprises de répondre à des appels d'offres de l'armée américaine. Si leurs débuts sont modestes, ils ne tardent pas à empocher de grosses sommes d'argent et à mener la grande vie. Mais les deux amis sont totalement dépassés par les événements lorsqu'ils décrochent un contrat de 300 millions de dollars destiné à armer les soldats afghans. Ils rentrent alors en contact avec Henry Girard (Bradley Cooper) qui leur donne accès aux stocks de l'armée albanaise.

Lorsque Efraim essaie de doubler Henry en le court-circuitant en tant qu'intermédiaire, celui-ci kidnappe David alors qu'il est en train de veiller au transfert de munitions d'origine chinoise (prohibées dans les contrats de l'armée américaine) dans des boîtes non marquées. David rentre précipitamment en Amérique alors que son chauffeur albanais, qui avait proposé en premier lieu une manière de couper Henry du deal, disparaît sans laisser de traces.

De retour à Miami, David annonce à Efraim qu'il se retire ; celui-ci lui annonce alors qu'il ne lui versera rien de sa commission, ayant volé le contrat de partenariat qu'ils avaient signé avant le départ de David pour l'Albanie. Lors d'une réunion de médiation arrangée par un de leurs financiers (Ralph Slutzky / Kevin Pollak), David lui annonce qu'à défaut d'être payé, il transmettra tous les faux documents en sa possession et qui impliquent AEY, leur compagnie. Quelques jours plus tard, David et Efraim reçoivent séparément un appel du New York Times : leur entreprise est sous enquête pour fraude.

Les deux compères sont arrêtés par le FBI quelques instants après que David a obligé Efraim à avouer qu'il lui avait menti depuis le début et ne l'avait jamais considéré comme un ami. Il s'avère alors que c'est l'entrepreneur albanais chargé du réemballage des munitions chinoises qui les avait dénoncés, car Efraim ne l'avait pas non plus payé. Slutzky, arrêté peu après, leur avait alors tendu un piège sous la forme de la médiation entre les deux ex-amis et pendant laquelle toute la conversation, y compris les aveux de David, était enregistrée. AEY est alors au centre d'un immense scandale sur les contrats d'armement du Pentagone ; Efraim est condamné à quatre ans de prison et David à sept mois d'arrêts à domicile.

À sa libération, il retourne rendre visite à Henry Girard. Celui-ci, ayant depuis appris le rôle d'Efraim, s'excuse. Lorsque David lui demande ce qu'il est advenu de son chauffeur albanais disparu, Girard se contente d'ouvrir une mallette remplie d'argent représentant une part de ses gains dans le deal albanais. En échange, il demande à David de ne plus poser de questions…

La Note Globale : ?/20